MEDITATION DES LECTURES DU MERCREDI DE LA SIXIEME SEMAINE DE PAQUES

Première lecture : « Ce que vous vénérez sans le connaitre, voilà ce que, moi, je viens vous annoncer. » (Ac 17, 15.22-18,1)
Psaume : 148, 1-2, 11-12, 13.14b
Evangile : « L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière. » (Jn 16, 12-15)

Chers frères et sœurs, la première lecture d’aujourd’hui nous parle du voyage missionnaire de Paul à Athènes. La prédication de l’Evangile le conduit à l’aéropage, un milieu intellectuel où les gens de toutes les tendances philosophiques se réunissaient et passaient leur temps à échanger sur des sujets divers. Paul profite donc de sa présence dans ce milieu hautement intellectuel pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ. Il axe son discours sur la religiosité du peuple grec qui rendait culte à plusieurs divinités, parmi lesquelles il y avait même un « dieu inconnu » dont l’inscription était gravée sur un autel. Pour Paul, c’est de ce « dieu inconnu » qu’il vient leur parler. Si les grecs jusque-là, accueillent son discours très positivement, bientôt il se heurtera à la moquerie et à la dérision lorsqu’il abordera la question de la résurrection. Il est ainsi obligé d’arrêter son discours car les membres de l’aéropage n’étaient pas prêts, avec leur rationalité, d’admettre la résurrection d’entre les morts. L’écrivain sacré du livre des Actes des Apôtres nous le rapporte en ces termes : « Quand ils entendirent parler de la résurrection des morts, les uns se moquaient, et les autres déclarèrent : « Là-dessus nous t’écouterons une autre fois. » Ainsi donc, la prédication de Paul à Athènes se solde presque par un échec. Néanmoins quelques membres de l’aéropage s’attachent à lui. Il s’agit de Denys et une femme nommée Damaris ainsi que d’autres avec eux.

De cet échec, Paul tirera d’ailleurs quelques leçons pour ses futures prédications notamment à Corinthe qui constituera la prochaine étape parmi ses nombreux voyages missionnaires. Si à l’aéropage Paul a usé d’un langage savant à la manière des hommes, à Corinthe il utilisera le langage de la sagesse de Dieu qui ne peut être compris et accueilli que par ceux qui ont ouvert leur cœur à l’Esprit Saint : « Pour moi, frères, lorsque je suis venu chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis venu vous annoncer le témoignage de Dieu. Car je n’ai pas eu la pensée de connaitre parmi vous autre chose que Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié. » ( 1 Co2, 1-2) «  Alors que les Juifs, poursuit-il, exigent des miracles, et les grecs cherchent la sagesse ; nous nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les pour les Juifs et folie pour les Gentils, mais pour ceux qui sont appelés , soit juifs, soit Grecs, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. » (1Co1, 22-24) C’est donc ce langage de la croix que nous sommes appelés à comprendre aujourd’hui. La croix demeure le lieu de la Révélation de Dieu à toute l’humanité. A travers son Fils, Dieu s’offre pour que nous ayons la vie. Ceci devrait nous amener à changer complètement notre regard sur Dieu et sur les autres. A travers la croix, c’est l’amour de Dieu qui nous est offert, et notre réponse à cet amour doit se faire don de nous-mêmes pour les autres.

Nous le savons, seul l’Esprit Saint est capable de nous faire comprendre le langage de la Croix. C’est cet Esprit que Jésus promet à ses disciples dans l’Evangile : « Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. » Cette vérité est que Dieu nous aime tellement qu’à chaque instant il se donne à nous pour qu’à notre tour puissions découvrir la beauté qu’il y a à vivre dans la communion avec lui. Comprendre le langage de la croix, c’est vivre la logique l’amour jusqu’au bout ; c’est construire des ponts pour maintenir la communication entre nous. C’est bannir toute forme de haine au milieu de nous. C’est lutter contre tout ce qui avilit l’Homme. En tant que disciples du Christ nous sommes appelés à promouvoir le langage de la croix qui est le langage de l’amour dans toute sa profondeur. Que l’Esprit Saint promis à tous les disciples vienne à notre secours afin que nous puissions réellement manifester les œuvres de la croix à travers nos paroles et nos actions.

Bonne méditation à toutes et à tous !

P. André MBALA, Mccj.


Notice: Trying to access array offset on value of type bool in /home/laicdanslemonde/public_html/wp-includes/class-wp-list-util.php on line 169

Related Posts

20

Sep
Actualité

Tribune citoyenne d’échange du CALCC : l’augmentation des recettes publiques doit sensiblement se répercuter sur l’amélioration globale et réelle du social des Congolais

En analysant le projet de budget de l’État pour l’exercice 2023 qui est évalué à près de 15 milliards de dollars américains, un des sujets abordés au cours de la dernière réunion du Conseil des ministres, la quatrième tribune citoyenne d’échange du CALCC organisée ce lundi 19 septembre trouve que ce budget demeure minime au cas où[…]